Il y a une semaine, l’impossible, l’inimaginable se produisait. Le datacenter OVH de Strasbourg est ravagé par les flammes !
Heureusement, il n’y a eu aucun blessé. Mais il est certain que de nombreuses entreprises ne s’en remettront pas et qu’ OVH en subira les conséquences pendant plusieurs années.
En effet, nous pensons que cet incendie influencera fortement OVH ainsi que tous les fournisseurs de services Internet de la planète. A coup sûr, cet événement aura changé notre façon de voir les choses chez ITD et nous aura enseigné quelques leçons.

Avant la crise

  1. Ne placez pas vos sauvegardes au même endroit que votre application. Si vous le faites, vous vous exposez à un événement local / régional et vous risquez de tout perdre.
  2. Envisagez une infrastructure en miroir. Si vous ne mettez pas votre application en miroir, ne vous attendez pas à un miracle. En cas de sinistre, votre fournisseur ne sera pas joignable pour des raisons évidentes : il doit faire face au crash de sa vie et tous, comme vous, veulent résoudre leur problème. De plus, il faut du temps pour récupérer une sauvegarde et davantage pour reconstruire une infrastructure. Avant la semaine dernière, notre client et notre équipe pensaient que la mise en miroir était un luxe pour les fournisseurs non critiques. Nous allons maintenant reconsidérer la question. Est-il acceptable pour une organisation, comptant des centaines d’utilisateurs, de ne pas avoir accès à son logiciel qui orchestre ses opérations, et ce pendant trois jours ?
  3. Un bon plan de reprise après sinistre est indispensable ! Pour autant, il ne suffit pas de garder les choses en ordre.  » Nous sommes aussi forts que notre maillon le plus faible « . Les paramètres que vous avez oubliés d’indiquer dans votre plan de reprise vous coûteront du stress et du temps… 36h, dans notre cas ?.

Pendant la crise

  1. Prenez la situation au sérieux dès que vous en avez connaissance. Dans ce cas, nous disposions de cinq membres de l’équipe prêts à réagir dès 7 heures du matin. Cela nous a laissé deux heures pour planifier et nous organiser avant que la foule et la routine quotidienne n’arrivent.
  2. Informez également vos clients dès que vous le savez, si possible avant qu’ils ne subissent les conséquences.
    Prévoyez des protocoles efficaces pour votre équipe et tenez vos clients informés ; dans notre cas, nous avons fixé des réunions toutes les deux heures suivies d’une communication vers nos clients.
  3. En tant que patron ou manager, libérez votre agenda, soyez disponible. Votre équipe aura besoin de vous pour prendre des décisions. N’attendez pas d’elle qu’elle s’occupe d’autres tâches que celles qui consistent à faire face à la situation. Inutile de dire que de réclamer des nouvellesen dehors des réunions de crise n’aide pas… alors abstenez-vous.

Derniers points, mais non les moindres

  1. Pour affronter une telle situation, il faut être entouré des bonnes personnes , engagées dans leur travail, pour votre entreprise et sesclients.
  2. Si vous servez vos clients du mieux que vous pouvez, si vous prenez soin d’eux tout au long de l’année, ils comprendront la situation, partageront votre embarras, et apporteront même leur contribution/expertise si une catastrophe frappe à votre porte.

Conclusion

En fin de compte, en termes de service, vous en avez pour votre argent, en termes de personne, vous avez ce que vous méritez

Jérôme PERRET, Président d’ITD.

OVH-crise-infographie-clickonsite-itd-leçons
Share This