loader image

Les tours télécoms sont considérées comme l’épine dorsale des systèmes de télécommunication. Elles fournissent des éléments importants pour la transmission des signaux ou la couverture radio. À mesure que ces pylônes vieillissent, la maintenance de chaque site devient de plus en plus importante. Souvent, les équipements sont utilisés sans approche de maintenance planifiée. Une telle stratégie entraîne des temps d’arrêt imprévus qui conduisent souvent à des défaillances critiques inattendues. La maintenance planifiée remplace fréquemment les composants afin d’éviter les arrêts intempestifs des équipements. Cependant, elle augmente le temps associé à l’inactivité des sites et aux coûts de maintenance. En outre, l’émergence de l’industrie 4.0 a entraîné une large utilisation de capteurs qui ont facilité les opérations et augmenté l’attention portée aux stratégies de maintenance qui peuvent diminuer le coût des temps d’arrêt et augmenter la disponibilité des pylônes. Plusieurs définitions de la maintenance existent dans la littérature.
Mohamed Sallak, maître de conférences / HRD à l’Université de technologie de Compiègne, et partenaire du programme ITD Research, partage sa vision scientifique à travers une nouvelle série d’articles consacrés à la maintenance.

Panorama de tous les types de maintenance

La définition la plus connue de la maintenance est décrite par la norme EN 13306 : la maintenance est « la combinaison de toutes les actions techniques, administratives et de gestion d’un bien destinées à le conserver ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut remplir sa fonction requise ». On distingue différents types de maintenance : la maintenance corrective, la maintenance préventive et la maintenance prédictive (cf. figures 1 et 2). La norme EN 13306 fournit également une classification des types de maintenance.

vue-ensemble-tous-types-de-maintenance-itd-research

Figure 1 – Vue d’ensemble de tous les types de maintenance [EN 13306].

Terminologie normalisée de la maintenance

La forme la plus ancienne de maintenance est la maintenance corrective, également appelée maintenance réactive. La maintenance corrective est « exécutée après détection d’une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise ».
La maintenance préventive est une autre forme de maintenance qui est “exécutée à des intervalles prédéterminés ou selon des critères prescrits et destinée à réduire la probabilité de défaillance ou la dégradation du fonctionnement d’un bien. Les intervalles de temps ou le nombre d’unités d’utilisation peuvent être établis à partir de la connaissance du mécanisme de défaillance de la pièce ».
La maintenance prédictive est définie par la norme EN 13306 comme une « maintenance conditionnelle exécutée en suivant les prévisions extrapolées de l’analyse et de l’évaluation de paramètres significatifs de la dégradation du bien ».

vue-detaillee-tous-types-maintenance-itd-research

Figure 2 – Vue détaillée de tous les types de maintenance [EN 13306].

Maintenance prédictive vs maintenance préventive

La maintenance prédictive est un travail qui est programmé dans le futur sur la base de l’analyse des mesures et des formules des capteurs.
La maintenance conditionnelle est un travail effectué au moment exact où les paramètres mesurés atteignent des niveaux inacceptables.
La maintenance préventive consiste à inspecter et à effectuer l’entretien des machines, que l’équipement ait eu besoin d’être entretenu ou non. Ce programme de maintenance est basé sur un déclencheur d’utilisation ou de temps. Par exemple, une tour est entretenue chaque année avant l’hiver. De plus, la maintenance préventive n’exige pas la surveillance de l’état de l’équipement contrairement à la maintenance prédictive. En ne requérant pas ce type de surveillance, le programme de maintenance préventive réduit les investissements en technologie et en formation. Enfin, de nombreux programmes de maintenance préventive nécessitent une collecte et une analyse manuelles des données. Alors que la maintenance préventive est déterminée en utilisant le cycle de vie moyen d’un actif, la maintenance prédictive est identifiée sur la base de conditions prédéfinies et prédéterminées de pièces détachées spécifiques, en utilisant différentes technologies.

Les phases des principales stratégies de maintenance

Le résultat des différentes stratégies est un argumentaire raisonné expliquant pourquoi chacune des options de maintenance prédictive, préventive ou corrective doit être réalisée sur l’équipement du site, et si une combinaison de types est appropriée. La figure 3 donne une vue d’ensemble des étapes des principales stratégies de maintenance :

phases-principales-strategies-de-maintenance-itd-research

En résumé, la maintenance est une fonction inhérente à la production. Malgré cela, la compréhension et la quantification des activités de maintenance peuvent être problématiques. L’objectif de cette série d’articles scientifiques est de fournir une vue d’ensemble de la terminologie, du cadre ou des modèles et du contexte de base des stratégies de maintenance grâce à l’utilisation de ClickOnSite.
Elle examine diverses méthodes de maintenance et commente leur utilisation. En définitive, notre objectif est de déterminer comment créer de la valeur pour les infrastructures de télécommunications en mesurant la performance des maintenances, en examinant des stratégies de maintenance telles que la maintenance prédictive, la maintenance conditionnelle, etc.

Prochainement : notre deuxième chapitre consacré à la maintenance préventive.

Références:

  • European norm EN-13306 AFNOR. Maintenance Terminology. 2018.
  • Kojchen K. and Monchy F. Maintenance: outils, méthodes et organisations efficientes.
    Dunod, 2019.
  • Ran Y., Zhou X., and Lin P. et al. A survey of predictive maintenance: Systems,
    purposes, and approaches. IEEE Communication Surveys and Tutorials, 2019.
  • R. Louhichi, Elaboration of an economic model for decision aid optimizing the
    maintenance strategy of transport systems. Thèse Université de Technologie de Compiègne,
    2021.
  • Bouami D. Le grand livre de la maintenance. Afnor Éditions, 2019.

Mohamed SALLAK

Maître de conférences, HRD au Laboratoire Heudiasycau
sein de l’Université de Compiègne (FRANCE)

Retrouvez plus d’informations sur
son parcours, ses champs de recherche, ses projets et ses autres publication ici.

mohamed-sallak-itd-research-clickonsite