Alors que la cinquième édition de l’enquête Gender Scan dresse un portrait encore peu glorieux de la place des femmes dans la tech en France et en Europe, Isabelle Hugues, développeuse informatique chez IT-Development (ITD), nous raconte comment elle parvient à construire des parallèles entre ce monde technologique et ses racines helvétiques. Des valeurs communes qu’elle apprécie de retrouver.

Pour commencer, pourrais-tu nous parler de ton parcours ?

A l’instar de toute ma famille, je suis d’origine Suisse et plus particulièrement de la commune de Broc dans le Canton de Fribourg. Je parle donc couramment français, français roman, suisse allemand, espagnol, portugais et anglais. J’ai travaillé sur Genève pendant plus de 13 ans en qualité de vendeuse au rayon peinture d’une célèbre grande surface de bricolage. Puis, à l’âge 35 ans, j’ai décidé de me lancer dans une reconversion professionnelle.  

Pourquoi avoir choisi le métier de développeuse ?

Ce fut un vrai coup de cœur. En cherchant ma voie, j’ai découvert le secteur du numérique, je me suis prise de passion pour ce domaine. Je voulais un métier qui évolue en permanence. Un métier qui me permette d’être acteur et maître des technologies futures. Un métier qui recrute et qui repousse mes limites. Ce choix a été murement réfléchi et je ne le regrette pas ! Malheureusement, les écoles suisses restent trop onéreuses. J’ai donc pris la décision de déménager en France. En 2018, J’ai démarré de nouvelles études chez IT-Akademy, une école reconnue pour sa formation en alternance auprès des professionnels de l’IT.

Pourquoi avoir rejoint une entreprise comme ITD ?

Après un an de formation dans le Pays de Gex, j’ai souhaité poursuivre mon cursus sur le campus lyonnais. Car avant tout, je voulais une entreprise qui m’obligerait à me remettre en question et monter en compétences. J’ai donc sollicité ITD. Elle correspondait à mes attentes et bien plus encore ! Sa dimension internationale, ses technologies de pointe (JAVA, DevOps, etc.), son ambiance start-up ultra conviviale et communautaire, tout était là pour me plaire. Et, cerise sur le gâteau, sa localisation en périphérie lyonnaise m’offre une magnifique vue sur le Mont Blanc et des belles étendues verdoyantes. Tout pour me rappeler ma Suisse natale et me sentir comme chez moi.  

Quel est ton rôle chez ITD ?

Depuis septembre 2019, je compte parmi les femmes développeuses de l’entreprise. Mon rôle est de réaliser, tester et déployer des modèles BPM, ainsi que des intégrations de nos solutions avec d’autres applications métier, par exemple SAP. Je peux aussi être amenée à réaliser pour nos consultants des outils desktop avec Electron. Je navigue dans un monde informatique extrêmement technique et majoritairement masculin. Mais cela ne me fait pas peur et j’adore ça !

Quel est ton expérience en tant que femme dans la tech ?

Je sais qu’il y a de nombreux « a priori » sur les métiers du numérique. Néanmoins, je ne me suis jamais sentie mal à l’aise dans ce poste. Bien au contraire ! Même si, nous (les femmes) restons encore en effectif réduit, nous avons toujours été accueillis à bras ouverts. A l’inverse de mes expériences passées, je n’ai jamais été mise en difficulté en tant que femme dans un univers d’hommes. A aucun moment, j’ai été confrontée à une quelconque discrimination.

Quelles valeurs suisses partages-tu avec l’univers informatique ?

En tant que Suisse expatriée en France, certaines valeurs culturelles me manquaient. Mais, de façon inattendue, je les ai retrouvées en rejoignant le monde de l’IT. Que ce soit l’entre-aide, le partage, l’ouverture d’esprit, le respect de l’autre, l’empathie… elles sont profondément partagées par la communauté. Et, pour mon plus grand plaisir, elles m’ont confortées dans mon choix de carrière.

 

Si vous aussi vous souhaitez rejoindre l’aventure ITD, retrouvez toutes nos offres d’emploi dans la rubrique Carrières de notre site !

Share This