Avec plus de 275 000 tours, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA) se positionnent aujourd’hui comme un marché d’envergure dans le monde des télécoms. Pourtant, sa taille n’est pas gage de sa performance. En effet, cette zone géographique est un cas d’école en matière de dichotomie économique. Les pays du Golfe sont économiquement performants et technologiquement avancés. Là, où le reste du territoire est en plein développement et nécessite un accompagnement fort.
Un double enjeu qui peut se présenter comme une opportunité pour certaines entreprises, à l’instar d’ITD. En capitalisant sur notre ancrage historique, nous annonçons ainsi l’ouverture de notre 7ème bureau. Un nouveau développement à Dubaï qui s’appuiera sur l’expertise d’Imen Hamza, une ingénieure des systèmes radios. Au-delà de ses compétences techniques et commerciales, elle sera également garante de la vision du « Women Empowerment » que nous partageons avec les autorités de Dubaï.

MENA : entre dichotomie et ambition

Selon le dernier rapport du TowerXchange MENA, les gouvernements de la région considèrent souvent le secteur des télécommunications comme un moteur pour le déploiement de nouvelles technologies. C’est pourquoi, les opérateurs de réseaux mobiles sont actuellement chargés de préparer les infrastructures nécessaires à la prochaine génération de technologie : la 5G. Or, il y a actuellement très peu d’acteurs indépendants. Et, même si de nombreux points communs existent entre les pays, ce marché reste à deux vitesses.

 

  • Des acteurs visant le full-digital

D’un côté, le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) atteint un haut niveau de richesse. Sa couverture réseau mobile haut débit est proche de 100 % et, le déploiement du réseau 5G y est imminent. Mais cet avènement de la 5G et l’évolution vers des villes intelligentes nécessitent un investissement important dans la densification les réseaux de télécommunications. Pour cela, des villes comme Dubaï fixent la barre haute. Sous l’impulsion de HH Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, l’agglomération ambitionne de devenir la première puissance mondiale full-digital. Pour cela, elle va créer une Administration Zéro Papier d’ici au 12 décembre 2021. En tout état de cause, cela signifie que les solutions de gestion dématérialisées ont une sérieuse carte à jouer.

 

  • Une importante demande d’accompagnement

De l’autre, des pays en développement se retrouvent avec des situations géopolitiques et économiques parfois tendues. Ces dernières impactent le dynamisme technologique et complexifie le marché. La priorité est alors donnée à l’expansion du réseau 4G ou à la restauration du réseau 3G, selon les pays. Car, les derniers chiffres le montrent, 89 % de la population de la zone bénéficiaient de la couverture 3G en 2018, là où 62 % s’appuyaient sur la couverture 4G (d’après le rapport GSMA 2019 sur l’état de la connexion mobile dans le monde). De la sorte, dès début 2018, la réglementation des télécommunications a introduit un règlement sur les stations publiques de radiocommunication. Son rôle ? Encadrer le déploiement de nouvelles tours en encourageant le partage des infrastructures dans les pays. Néanmoins, les progrès en la matière restent lents. L’urgence est donc d’apporter un accompagnement continu sur la gestion des infrastructures partagées ainsi que des towercos.

 

Une implantation liée à l’histoire de nos dirigeants

Historiquement, plusieurs d’entre nous ont contribué à l’épopée d’Orascom Telecom en Egypte, Algérie et Tunisie. Mais ITD possède également des clients de longue date au Maroc et en Irak.

« Ainsi, nous avons tissé des liens solides de business et d’amitié, notamment dans les familles influentes de la région ou encore auprès des leaders d’opinion chez les équipementiers et les opérateurs locaux. Nous avons aussi la chance de retrouver bons nombres des « juniors », au côté desquels nous avons travaillé, parmi les acteurs majeurs de la zone. Une confiance que nous avons su pérenniser, puisqu’aujourd’hui j’endosse régulièrement le rôle de « mentor » à titre personnel. De ce fait, nous nous sentons proches de ces pays et nous connaissons parfaitement ces marchés »

Jérôme Perret, Président d’IT-Development

 

C’est de cette manière qu’au fil des années, les experts d’ITD ont observé un besoin grandissant pour ClickOnSite.

« Les demandes de déploiement et de gestion de sites sont toujours en forte croissance et les entreprises locales sont très dynamiques, comme nous ! En tant qu’acteur averti, nous savons que la zone MENA a une préférence pour faire des affaires avec des acteurs régionaux. Il était donc naturel qu’après l’ouverture de nos bureaux en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud, nous ouvrions à Dubaï »

Jérôme

Une Business Woman à la tête des opérations

Imen Hamza, nouvelle Key Account Manager MENA, est immergée dans le monde des télécoms depuis 2005. Tout d’abord formatrice en réseau radio (3G/CDMA), elle devient chef d’équipe MENA pour les formations sur les réseaux sans fil de Huawei. Après un bref passage en tant que consultante sur l’optimisation des réseaux radio pour Orange Egypte (en 2009), elle participe au déploiement du premier réseau 3G en Tunisie. Quatre ans plus tard, elle s’installe chez l’opérateur DU à Dubaï pour travailler sur l’optimisation radio et la transformation numérique.

« Je suis très fière de poursuivre mon expérience à l’international avec ITD. Grâce à mes connaissances techniques et mon réseau professionnel, je peux apporter ma pierre à cet édifice et consolider notre présence dans la région. Le TowerXchange Meetup MENA 2020 m’a rapidement mis le pied à l’étrier puisque nous y avons exposé fin janvier. Enfin, en tant que femme, je compte bien sur cette opportunité pour m’inscrire pleinement dans la vision du Women Empowerment soutenue par la ville de Dubaï »

Imen

Share This